Fil(e) droit !

mardi 3 mars 2015

# 228 : Un coupon, 3 filles

J'ai déjà évoqué à plusieurs reprises ma visite au salon CSF au mois de novembre 2014.

Alors pour tout dire, cette expédition sur les chapeaux de roues - aller retour dans la journée à Paris - était surtout le prétexte pour rencontrer ma plus ancienne copine de blog, Marina. Comme nous habitons chacune aux extrémités ouest/est de la France, se retrouver à Paris était un bon plan. De fil en aiguille, le projet de rencontre s'est élargi pour notre plus grand plaisir, Juliette étant présente au salon le même jour.

Quelques jours avant, alors que nous échangions des mails de plus en plus hystériques - n'ayons pas peur des mots - Marina nous a proposé de poursuivre la rencontre autour d'un tissu commun. Cette chouette idée se concrétise aujourd'hui avec le rendu de nos copies.

blouse22hplumetis2

Le choix du tissu

Souvent, je pars d'un patron pour choisir un tissu. Ici la démarche s'est faite en sens inverse.

Je craignais un peu cette étape : trouver un tissu qui plaise aux 3 et surtout faire un choix alors que nous étions au milieu de centaines de tissus différents. Finalement nous nous sommes accordées assez rapidement au détour du stand de France Duval Stalla.

Nous avons choisi du beau, du doux, du léger, bref du plumetis ! Le bleu a remporté la victoire. Pour moi une évidence, étant totalement accro à cette couleur :D

Le plumetis m'avait déjà tenté auparavant, mais je n'avais pour l'instant pas succombé, craignant la transparence du tissu.

Le choix du patron

blouse22hplumetis3

Au moment de l'achat, j'avais déjà une petite idée en tête.

Par acquis de conscience, j'ai quand même compulsé tout mon stock de patrons. Ne trouvant pas de projet détrônant le premier, je suis revenue à mon choix initial : la blouse 22h00.

Déjà cousue 2 fois, j'avais de toute façon envie d'une troisième version. Ça tombait donc bien. Pour rappel la blouse 22h00, est un patron de Deuxième arrondissement, marque à la base destinée aux femmes enceintes. N'y voyait toujours pas d'annonce particulière, les patrons proposés s'adaptent également très bien aux autres femmes ;)

Pour ce plumetis, j'avais envie d'une forme simple, et d'un vêtement facile à porter au quotidien. Pour moi la blouse 22h00 rempli bien ces critères.

J'ai choisi d'apporter les mêmes modifications que pour ma version Liberty :

- dos coupé en un morceau,

- réduction de l'ampleur du devant,

- patte de boutonnage terminée en triangle comme sur la blouse Carme.

blouse22hplumetis5

 

(Je confirme que le plumetis est légèrement transparent, je porterai donc ma blouse avec un caraco la prochaine fois;)

La réalisation

Pas de difficultés particulières puisque c'est la troisième blouse que je couds.

Le truc vraiment sympa, c'est que je l'ai cousu lors d'une séance collective entre couturières. Depuis quelques semaines, je suis inscrite sur une page Facebook réunissant des couturi(ère)s d'Alsace. L'occasion d'échanger et surtout de se rencontrer !

Ce jour-là nous étions 6 à nous retrouver autour de nos MAC, et d'un bon repas : dans une ambiance studieuse mais détendue, nous avons beaucoup papoté, et rit !

Comme pour ma rencontre avec Marina et Juliette, je suis agréablement surprise par la simplicité de ces échanges. Pas de chichi, de la spontanéité, de la sincérité. A l'heure d'internet, et des échanges virtuels cela fait du bien d'aller au-delà !

Verdict

blouse22hplumetis4

Pour revenir à ma blouse, je suis une fois de plus ravie par le patron. Voilà une blouse simple à réaliser et qui devrait s'accorder facilement avec ma garde robe.

En plus, elle aura l'avantage de me rappeler cette chouette journée parisienne.

Coût

Patron : 14 €, déjà utilisé 3 fois, je compte donc 4,60 €

Tissu : 1,50 m de plumetis France Duval Stalla : 22,50 €

Boutons de la Droguerie : 6 €

Soit un total de 33,10 €

 blouse22hplumetis1

Maintenant je vous laisse avec les copines, il est temps pour vous de découvrir leurs jolies cousettes !

 Rendez-vous chez Les carnets de Mami et chez Roméo et Pétrolette.

Posté par berenice81fr à 08:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,


dimanche 1 février 2015

# 227 : Ma première chemise

Mercredi, je vous expliquais les quelques défis que je m'étais lancée en couture en 2014 : le manteau, le pantalon et la chemise. Et bien c'est maintenant une affaire réglée, les 3 ont fait leur entrée dans ma garde-robe homemade !

Je me suis penchée sur le cas de la chemise hier, pour mon plus grand plaisir !

Le choix du patron

Des patrons de chemise il y en a des tas ! Et plus il y a de choix, plus il est difficile de trancher. J'y pensais depuis un moment, et j'avais repéré de jolies réalisations ça et là. J'avais eu le temps de me dire que je souhaitais un modèle assez féminin, sans plis ou fronces dans le dos.

Quand Géraldine, créatrice de la République du Chiffon, a annoncé de nouvelles sorties de patron à l'automne dernier, j'ai tout de suite repéré la chemise Johanna.

chemisejohanna8

Un modèle légèrement ajusté, avec des empiècements devant et dos, pour éventuellement jouer avec les matières ou inclure du passepoil. J'ai aimé les pinces en diagonales, et le joli col arrondi. Mon choix été donc fait !

Le choix du tissu

L'amoureuse de Liberty que je suis a toujours secrètement rêver de coudre et de porter une chemise dans un de ces beaux tissus fleuris. Mais avant de couper dans une de ces merveilles, j'ai opté pour un premier essai, dans un tissu simple à travailler et à un prix raisonnable. 

chemisejohanna9

J'ai choisi un coupon de coton bleu marine à petits coeurs blancs, acheté sur le site de Ma petite mercerie.

La réalisation

J'avais le patron depuis début novembre, mais une certaine appréhension à me lancer, pour deux raisons :

- coudre une chemise me semblait très technique : col, pied de col, fente indéchirable aux niveaux des manches, pattes de boutonnage ... Bref, que du minutieux. Non pas que je ne sois pas minutieuse d'habitude, mais là autant de détails techniques en un projet me faisait un peu peur,

- les chemises du commerce et moi nous ne sommes pas vraiment amies. Je n'en porte donc quasiment jamais. Elles baillent toutes presque toujours au niveau de ma poitrine ... Si j'essaie la taille supérieure, au niveau de la poitrine ça passe, mais elles sont trop grandes pour le reste du buste, ça ne me met donc pas vraiment en valeur. Bref ça fait bien longtemps que j'avais tracé un trait dessus.

Je me suis finalement jetée à l'eau hier.

chemisejohanna1

J'ai suivi à la lettre l'ordre de montage, il m'arrive de prendre des libertés de ce côté-là quand je connais déjà le modèle. Les explications des livrets de la République du Chiffon sont toujours assez succinctes. Ça peut être plus ou moins embêtant selon le modèle cousu. Là ça ne m'a pas gêné plus que cela. 

chemisejohanna2

Pour moi, il y a deux moments délicats dans ce modèle : les fentes indéchirables de manches et la pose du col.

Pour les fentes, Géraldine nous renvois vers son site, où un pas à pas photos est disponible. Ça m'a permis de me remettre dedans, ayant déjà utilisé cette technique pour ma blouse Carme à petits bateaux.

Pour le col, les schémas du livret sont assez détaillés. Je me suis juste retrouver en difficulté par rapport à mon tissu à motifs. Dans quel sens devait être le motif sur les pièces du col pour qu'une fois monté, les coeurs se trouvent à l'endroit. Petit moment de solitude pour moi, d'autant plus que j'ai assez peu de logique en la matière. J'ai du recoupé une de mes pièces de col, pour arriver au bon résultat. Le montage du col s'est après fait s'en encombre.

chemisejohanna4

Enfin j'ai opté pour des boutons pressions.

J'avais d'abord envie de pression KAM, mais celle en stock n'avaient pas la bonne couleur. En cherchant bien dans mes affaires de couture, j'ai retrouvé des pressions achetées il y a quelques années à Mondial tissus, coloris perle. Normalement elle se pose au marteau mais j'ai lu je ne sais plus où qu'elles pouvaient également être posé à la pince Prym. Pince que j'ai . Effectivement c'est faisable, il faut quand même être très vigilant, car à chaque fois une des parties est légèrement plus petites que l'embout de la pince, du coup ça a tendance à bouger au dernier moment.

Pour ce modèle je n'ai apporté aucune modification. Pour la prochaine je pense surpiquer les bords extérieurs des poignets et du col, pour un rendu plus net. Je penserai également à ne pas entoiler les deux derniers centimètres des pattes de boutonnage, car au moment de l'ourlet, l'épaisseur est trop importante. La machine n'a pas rechigné, mais je trouve que ça serait plus joli si l'paisseur de l'ourlet était uniforme. J'aimerais également essayer une forme liquette pour le bas, comme sur la blouse Carme ou la Datura.

chemisejohanna5

Temps de réalisation : 6H00

Verdict

Comme je parle déjà de la prochaine, vous aurez compris que je suis totalement emballée par l'expérience chemise !! Je vais enfin pouvoir en porter régulièrement.

chemisejohanna7

Tout tombe bien, elle ne baille pas, je m'y sens à l'aise et libre de mes mouvements. 

Le tissu est un peu rigide j'imagine donc que la prochaine rendra encore mieux.

Je suis ravie d'avoir opté pour les coeurs en motif, ça lui donne un petit côté décalé. D'autant plus décalé qu'au niveau raccord motif, je n'y suis pas du tout ! J'avoue avoir un peu zappé cette étape. 

Il y a un point qui me laisse perplexe en matière de couture, et dans ce cas encore une fois : les tableaux de mensurations. Si je devais me baser sur ces tableaux pour choisir une taille, je devrais quasiment toujours choisir la taille 44 voir la taille 46. Et ceci pour tous les créateurs de patron. Ayant connu quelques déconvenues de ce côté là, je choisis à présent la taille, en mesurant directement les pièces de ma planche patron. Je prends toujours les deux mêmes mesures : du milieu à l'emmanchure, pour le devant et le dos.

Ici j'ai choisi de coudre une taille 40, alors qu'au vu de mes mensurations le tableau me situait plutôt dans un 44. Je ne sais pas à quoi une telle différence peut être dûe ? Si vous avez la réponse ça m'intéresse. 

Coût

Patron pochette : 15 €. Un peu cher à l'achat, mais je pense que le patron sera bien rentabilisé.

Tissu : 9 €/mètre, j'ai utilisé 1,50 m, soit 13,50 €.

Entoilage : de mon stock, environ 2 €

10 boutons pressions, et du fil : environ 2,50 €.

Soit un total de 33 €.

chemisejohanna6

Et en plus elle se marie à merveille ave mon gilet préféré du moment !

Je vous souhaite une bonne fin de week-end !

Posté par berenice81fr à 17:15 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 31 janvier 2015

# 226 : Ma Petite Robe Noire - Défi

Comme promis mercredi, me voilà rapidement de retour. Cette fois-ci, on va parler petite robe noire (PRN) et défi.

défiPRN15

La genèse

Il y a un mois, sur Instagram, Morgane nous a proposé de relevé un défi autour de la PRN. En lisant l'article sur son blog pour en savoir plus, j'ai buggué sur les mots "défis 13", et du coup j'ai tout de suite accepté de me joindre à l'aventure. Sauf que j'avais mal compris le principe du défi proposé - c'est ça de lire en diagonal. Je pensais que Morgane nous proposait de coudre un vêtement chaque mois autour d'un thème imposé, et que la PRN était le thème de janvier.

En fait le défi est tout autre. Il s'agit ici de se coudre un unique vêtement à porter et à accessoiriser chaque mois selon un thème. 

D'abord perplexe, car je ne porte que très rarement du noir, j'ai finalement confirmé ma participation. Je me suis dit que ce défi, serait l'occasion de faire entrer le noir dans ma garde robe handmade. En choisissant le bon tissu, le bon patron, cette robe pourrait effectivement devenir un bon basique.

Le choix du tissu 

Pour profiter au maximum de cette PRN, il me semblait essentiel qu'elle soit confortable et facile à porter. Le choix du tissu a donc été très rapide, la matière confortable et facile par excellence, pour moi, est le jersey.

Je me suis donc mise en quête d'un coupon de jersey coton noir. J'ai opté pour une commande sur le site Tissus.net, que je lorgnais depuis un moment. C'est donc un bon prétexte pour faire un essai. Je suis plutôt satisfaire de la commande, elle est arrivée rapidement, et le coupon est conforme à l'idée que je m'en été faite. Il me semble de bonne qualité, cela se vérifiera à l'usage et après plusieurs lavage. 

Le choix du patron

Pour ce projet le choix du patron me semblait crucial. J'y ai donc longuement réfléchi. Au final j'avais sélectionné " patrons :

défiPRN2

- une robe Burda,

défiPRN1

- une robe japonaise drapée,

défiPRN3

- la version robe babydoll du t-shirt Plantain - cousu l'été dernier, ne la cherchez pas sur le blog, je ne l'ai pas encore présenté par ici ...

Finalement aucun de ces modèles n'a été retenu - moi compliquée ? ;)

Après avoir cousu 2 Sigma Dress de Papercut Patterns - quand je vous dis que j'ai du retard dans mes posts - il m'est apparu évident que ce patron était le bon ! J'aime ça forme simple, et je la voyais très bien en jersey.

La réalisation 

défiPRN5

Comme précisé auparavant, j'avais déjà eu l'occasion de me familiariser avec le patron. Je n'ai donc pas rencontré de difficultés dans sa réalisation.

défiPRN10

Ayant opté pour du jersey, j'ai cousu une taille en-dessous que celle précédemment utilisée, un S - le patron taille grand, j'avais déjà été étonnée de couper un M en tissus non extensible. J'ai zappé la fermeture éclair. Mes pièces dos sont donc coupées en un morceau.

J'avais opté pour la version jupe devant froncée et poches. Une fois toutes mes pièces assemblées, et au premier essayage, je me suis rendue compte que les poches n'étaient pas belles. Elles ressortaient excessivement, et le bord surpiqué gondolait. J'ai donc joué du découd vite pour les ôter.

défiPRN16

J'étais également partie sur une parementure en jersey pour l'encolure. Mais là non plus ça n'était pas une bonne idée. Elle ne tenait pas en place, malgré une couture morte. Nouveau coup de découd vite pour arranger ça, et remplacer la parementure par un biais noir à pois blanc. Définitivement, le biais est ma finition préférée !

Par contre, découdre du fil noir sur du tissu noir ... Une vrai galère ! Je n'y voyais plus grand chose après ça :p

défiPRN11

Pour les manches, j'ai opté pour une version 3/4. J'ai d'abord voulu partir sur des manches courtes, pour les mois d'été, mais je la trouvais jolie comme ça. J'espère que je ne le regretterait pas, en plein moi d'août ...

Entre le décalquage, la coupe des pièces et l'assemblage, j'ai mis à peu près 4h00.

Verdict

défiPRN4

Déjà largement conquise par le patron, je ne pouvais qu'aimer cette nouvelle version. D'autant plus en utilisant ma matière chouchou. Je trouve qu'elle avantage ma silhouette et m'y sens donc très à l'aise.

Le seul bémol, c'est la couleur noire ... Je ne suis pas habituée à en porter. Le seul vêtement noir que je porte régulièrement est un manteau, que j'associe toujours avec d'autres couleurs. Va falloir que je m'habitue.

défiPRN6

Liloo Looli, que j'ai eu la joie de rencontrer en janvier, m'avais fait remarquer que les pinces poitrine étaient trop hautes. Sur mes deux précédentes versions, ça ne m'avait pas gêné. Mais là, j'ai l'impression de le voir plus, du fait du jersey qui en plus est uni. Mon ourlet du bas gondole légèrement, et ça m'agace aussi un peu.

Mais dans l'ensemble je suis quand même satisfaite.

Le coût

Le patron de la Sigma Dress est un peu cher à l'achat, environ 19 €. En rupture chez Fifi jolipois, je l'ai finalement commandé directement chez Papercut Patterns. Il a mis plus de 3 semaines à arriver ... Un peu long je trouve, mais en cherchant bien sur leur site, les délais étaient précisés. Je ne sais pas vraiment comment compter le coût du patron. Je vais donc diviser par 3, étant donné que c'est la troisième robe cousue avec. Ça nous fait donc 6,33 €.

Le jersey revenait à 9,65 € le mètre, j'en ai utilisé 1,50 m, soit 14,47 €.

Je compte 1,50 € pour le biais et le fil.

Ma robe m'aura donc coûté 22,30 €. Plutôt économiquement rentable !

Pour aller plus loin

Je vous invite à aller découvrir les PRN des autres participantes. Morgane a fait un chouette travail, en créant un blog collectif, où chaque mois nous pourrons publier les photos de notre look.

Un grand merci à Morgane pour cette initiative. J'ai hâte de découvrir les thèmes et de me creuser les méninges pour accessoiriser ma PRN.

défiPRN12

mercredi 28 janvier 2015

# 225 : Améthyste le manteau

Premier billet de l'année, déjà un bon mois sans poster, la faute à l'hiver et ses ciels camaïeux de gris, qui rendent chaque séance photos en intérieur désastreuse. Je choisis donc d'y aller au compte goutte avec des séances en extérieures. Du coup j'accumule à nouveau un retard dans mes publications ...

Aujourd'hui, je vais vous présenter ma victoire de la fin d'année 2014.

améthyste14

 

La genèse

En 2014, après avoir eu l'impression de stagner et de ne pas prendre de risques en couture, rappelez-vous je l'évoquais ici, j'ai finalement fait un grand bon en avant, grâce entre autre à la blouse Carme, qui m'a débloqué.

J'en suis donc venue à me fixer 3 défis couture : la chemise, le pantalon, le manteau.

Ces 3 pièces incarnaient toutes mes craintes en matières de techniques. Jusqu'à présent je me contentais donc de vêtements achetés. Après avoir pris un peu de recul sur la question, j'ai atténué mes craintes, en me rappelant qu'il ne s'agissait que de bouts de tissus, et que l'échec ne serait pas insurmontable. Il y a quand même des choses plus graves dans la vie, que de rater un de ses projets couture !

2 défis sur 3 auront finalement abouti en fin d'année : le pantalon et le manteau. Je n'ai pas encore eu le temps de m'attaquer à la chemise, mais ça ne saurait tarder. Je reviendrai sur le pantalon plus tard.

Si vous suivez, il nous reste donc ??? ... Le manteau ! ;)

J'en ai cousu deux en cette fin d'année : le Yona coat de Named Pattern et l'Améthyste d'Ivanne Soufflet. Je choisis de vous présenter celui-ci en premier.

Le choix du patron

En novembre, en passant par le compte Instagram d'Amélie pas Poulain mais presque, ma curiosité a été éveillée quant au livre d'Ivanne Soufflet, "Grains de couture - Hommes et Femmes". En allant voir son blog de plus près, je suis totalement tombée sous le charme de sa version manteau du patron Améthyste. J'avais déjà repéré la version trench sur la blogosphère, mais sans m'y projeter. Là ce fut le coup de foudre. Il correspondait exactement au style de vêtement que j'affectionne, une coupe simple, mais quand même assez travaillée.

J'ai donc jeté mon dévolu sur ce patron en le modifiant selon les indications données par Ivanne. A la base Améthyste est un modèle ajusté, ce que je ne souhaitais pas pour un manteau, l'intérêt étant de pouvoir porter pulls et gros gilets sans être engoncé.

Le choix du tissu

Un des objectifs de ma visite au salon CSF fin novembre, était de trouver les tissus parfaits pour ce projet. Aidée de mes copines de blogs Marina et Juliette (ainsi que de Chloé, Jessica, et Marion), ça été plutôt facile finalement. J'avais déjà une petite idée en tête : du gris, et des chevrons. Par chance au stand de Tissus Price, j'ai trouvé un tweed qui correspondait à mon cahier des charges.

La doublure a été trouvé sur le stand des Trouvailles d'Amandine. J'ai craqué sur un joli tissu à pois, une popeline il me semble, coloris Deep lake. Plus chère que le tweed, mais d'une bonne qualité et produite en France. Je n'ai donc pas hésité longtemps.

butincsf

Mon butin CSF, pour vous montrer comment j'ai été raisonnable !

 

La réalisation

Ne souhaitant pas me lancer à la va vite dans ce projet, j'ai attendu les vacances de Noël, pour pouvoir y consacrer du temps. Après avoir fait une toile ; une vrai pour une fois, sans finitions, sans détails, juste pour vérifier la taille ; le manteau et sa doublure ont été cousu assez rapidement, environ 3 heures. Jusque là aucune difficulté, toutes les pièces se sont bien emboîtées.

L'assemblage manteau/doublure, c'est également fait sans encombre, jusqu'au moment de réaliser l'ourlet du bas. Les ennuis ont alors commencé ...

Il faut savoir que le patron de base ne prévoit pas de doublure. Toutefois, Ivanne propose dans son livre un cahier technique très complet, et des explications précises pour le cas où l'on veut doubler le modèle. Ayant déjà réalisé le Yona coat un peu plus tôt, je visualisais assez bien cette étape. Je souhaitais d'ailleurs me baser sur cette première expérience pour réaliser l'ourlet du bas. Mais voilà, rien ne s'est passé comme je l'avais prévu.

améthyste13

Une fois la doublure assemblée au manteau, avec une finition au passepoil, le long de la parementure, je me suis trouvée en difficulté. Je n'ai pas tout de suite compris l'erreur que j'avais commise, mais maintenant que c'est plus clair, je peux en parler.

Au moment de décalquer mes pièces, je n'avais pas compris que les poches seraient fermées par l'ourlet. Je ne leur avais donc pas ajouter les mêmes marges de couture dans le bas. D'autre part, je n'avais pas non plus bien réfléchi à la longueur que devait avoir ma doublure et ma parementure, pour utiliser la méthode du Yona Coat. Un coup de ciseau pas réfléchi, n'a pas non plus arrangé les choses ... Il a fallu que je laisse décanter tout ça une bonne nuit, et surtout que je retrouve mon calme intérieur - j'étais alors très fâchée contre moi-même, surtout au vu du travail déjà accompli.

Après une recherche intensive sur la toile, j'ai choisi de suivre le pas à pas réalisé par République du Chiffon pour la veste Michelle. Changement de méthode, cette fois-ci il s'agissait de couper une parementure d'ourlet. J'avais juste de quoi la couper dans mes chutes de tweed, et j'ai ainsi finalement pu terminer mon manteau.

améthyste16

Les coutures des bas de manches/manteau ont été bordé de biais argenté. Comme pour le Yona Coat j'ai prévu un pli d'aisance dans la doublure.

Il m'a fallu encore un peu de temps pour coudre boutons et boutonnières.

Verdict

améthyste12

Je suis totalement conquise par le rendu. J'ai choisi de coudre la version bavolets, bas de manches, passepoil plat, et finition intérieures au passepoil argenté. Tous ces petits détails qui font que le manteau a clairement de la gueule ! Pour le col j'ai opté pour l'option col et pied de col, si c'était à refaire, je ferai comme Ivanne et choisirais le grand col qui remonte dans la nuque.

améthyste4

Je le porte beaucoup les jours où la météo hivernale est plus clémente. J'ai longuement hésité à le tripler. Et finalement j'ai opté pour une complication technique en moins. Je me suis dit que j'en profiterai plus longtemps en demi-saisons. Cette pièce s'accorde très bien avec ma garde-robe : robe, short, jean, jupe ... Il va avec tout !

améthyste9

J'ai choisi la taille 44 (pour mon 40/42), et j'ai donc décintré le dos. J'aime le détail de la fausse patte de bout tonnage sur le bas du dos.

Niveau technique, si j'avais mieux préparer et réfléchis en amont à mon histoire d'ourlet, je n'aurais pas rencontrer de grandes difficultés. Il faut par contre prendre son temps, bien repasser entre chaque étape pour un beau rendu. Toutefois, je pense qu'il faut quand même quelques compétences techniques en couture, je ne conseillerais donc pas ce modèle à quelqu'un qui débute en la matière.

améthyste10

J'ai appris grâce à ce modèle que les empiècements d'épaules s'appelaient bavolets. Comme les poches, ils ont été doublé avec le tissu à pois. Les boutons viennent de la Droguerie.

améthyste8

J'ai copié Ivanne en ne fermant les bas de manches que par un bouton.

Coût

J'aborde pour la première fois sur mon blog la question du coût. Régulièrement quand j'évoque ma passion, on me pose la question de la rentabilité financière "est-ce moins cher de coudre ses vêtements ?".

A vous de juger :

- tweed : 2 m * 8,90 €/m = 17,80 €

- doublure : 1,50 m * 20 €/m = 30 €

- boutons, passepoil, biais, fil à coudre : environ 14 €

- coût du livre : 28,90 €, si je divise par le nombre de modèles 16, je compte 1,80 € le patron.

Ca me donne donc un manteau à 63,60 € auquel il faut ajouter une quinzaine d'heures de travail.

Alors ? Rentable pas rentable ?

améthyste11

Pour aller plus loin

Pour moi la question ne se pose pas en ces termes. Je ne fais pas de la couture dans l'optique d'économiser, mais dans le but de m'accomplir - vous savez la plus haute marche de la pyramide de Maslow. Je couds car c'est ma passion, à ce stade je ne parle même plus de loisir, mais bien de passion.

La couture je l'ai re-découverte il y a bientôt 5 ans. Elle a alors été ma béquille pendant quelques mois difficiles après un accident de la route, duquel je suis sortie indemne physiquement, mais qui a laissé quelques traces psychologiques. A l'époque, commencer à coudre m'a permis de m'occuper, de me vider la tête, de continuer à avancer, et de sortir petit à petit de cet état dépressif dans lequel je me trouvais.

Au cours de ces 5 années, je m'en suis éloignée à plusieurs reprises, plus ou moins longtemps. J'y suis toujours revenue, à chaque fois avec plus de plaisir. A présent, elle fait partie de mon quotidien. J'y consacre beaucoup de mon temps libre. Certaines diront d'ailleurs que je n'arrête jamais ;)

Moi je dirais plutôt que j'ai trouvé mon truc. Je prends le temps. Je travaille la patience. Je persévère en cas de difficultés. Je prends du recul en cas d'échec. Je partage. Je fais de nouvelles connaissances sur les réseaux sociaux et dans la vraie vie. Je noue des liens d'amitié.

Bref que du positif !

 

Je suis consciente que ce post est long, et vous dis bravo si vous êtes arrivés jusque là. J'avais le souhait de montrer que la couture, ça n'est pas juste le temps passé derrière la machine, mais tout un cheminement.

J'avais aussi envie de vous en dire plus sur ma rencontre avec la couture. 

 

A très bientôt, cette fois-ci très vite ...

 

 

Posté par berenice81fr à 18:20 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 21 décembre 2014

# 224 : Gilet Monceau

Cousu en novembre, la veille de ma visite au salon CSF, le gilet Monceau devait compléter ma tenue homemade. Je n'avais pas encore pris le temps de vous le présenter, voilà qui sera chose faite !

giletmonceau2

Le gilet Monceau est un patron proposé par Fanny de Cozy Little World. Le patron comprend deux modèles : un sweat-shirt, et ce gilet. Ça fait un moment qu'il m'avait tapé dans l'oeil, et que j'avais acheté le patron PDF.

giletmonceau4

Le modèle est très simple à réaliser. Il est à coudre en matière extensible. Vous savez que j'aime particulièrement le jersey, ça tombait donc bien. Par contre il faut tout de même utilisé un tissu avec une certaine tenue. 

giletmonceau1

J'ai donc opté pour un jersey matelassé - vous reconnaîtrez le jersey utilisé pour ma troisième jupette. C'est ce qui s'appelle rentabiliser un coupon ;) Ce que je montre sur la photo est une petite étiquette en biais, posée sur le côté. Les boutons sont des pressions Kam. J'aime beaucoup, mais j'ai toujours du mal à les poser pour que les deux parties soit bien en face. Je pense que c'est ce qui m'a pris le plus de temps, pour me rendre compte au final qu'il y a un décalage !!! Heureusement, une fois le gilet fermé, ça ne se voit pas.

giletmonceau3

Pour terminer la parmenture intérieure, j'ai posé un biais tout le long.

Je l'ai déjà beaucoup porté depuis que je l'ai cousu. Un deuxième suivra donc très certainement !

Gilet Monceau, Cozy Little World, en taille 40, jersey matelassé Alice Boulay.

Posté par berenice81fr à 11:52 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,



# 223 : Vous reprendrez bien un petit peu de Châtaigne ?

Hier fut une journée productive niveau couture. Après le Plantain, je suis passée au short Châtaigne. Ça fait quelques semaines que j'avais commandé un coupon de jean à pois, spécialement pour y couper un nouveau short.

shortchâtaignejean3

 

Je l'ai déjà dit dans mes précédents posts, je suis totalement conquise par le modèle. Moi qui à la base n'osais pas porter de short, grâce à Deer and doe, le pas est largement passé ! C'est maintenant devenu un basique de ma garde-robe.

shortchâtaignejean1

Oui encore ce mot "basique" - je l'utilise souvent par ici. Personnellement je couds toujours dans l'optique de pouvoir porter mes cousettes au quotidien. C'est pourquoi, je suis toujours à la recherche de basiques, de projets relativement simples sans chichi - à mon image ;), mais qui comprennent des petits détails qui feront la différence.

shortchâtaignejean2

Châtaigne met joliment mes formes en valeur, alors pourquoi se priver d'un troisième ?

shortchâtaignejean4

J'ai cette fois-ci opté pour un jean à pois. J'aime le côté décontracté de cette matière. Quand j'ai croisé son chemin sur le site de Motif Personnel, ça a tout de suite été une évidence ! - les pois ont beaucoup aidé à me faire craquer ;)

shortchâtaignejean5

Ni trop épais, ni trop fin, il a été facile à travailler. Avant je n'utilisais quasiment jamais le fer à repasser en couture, aujourd'hui je prends mon temps et repasse bien toutes mes coutures. Je trouve que ça fait toute la différence dans le rendu final ! Je suis donc bien contente quand j'ai à faire à tissu qui se pli au jeu.

shortchâtaignejean6

Comme pour mon précédent short, j'ai posé un biais pour finir joliment la parmenture ceinture, ici un biais Liberty Capel moutarde.

Short Châtaigne de Deer and Doe, en taille 40, jean à pois de chez Motif personnel.

 

 

Posté par berenice81fr à 11:22 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 20 décembre 2014

# 222 : Plantain loose - La recette

Il y a deux semaines, je vous présentais mon petit pull loose, cousu à partir de mon modèle fétiche le t-shirt Plantain de Deer and Doe. Cette première version était un essai avant de couper dans mon beau coupon bleu chiné acheté au salon du tissus à Strasbourg.

Pour fêter mes vacances, j'avais envie de commencer par un projet couture qui ne peut que réussir ! 

plantainloosebleu3

Et bien entendu, comme toujours avec les patrons d'Eléonore, le résultat est au rdv.

plantainloosebleu2

Le tissu est un jersey viscose assez épais. Quand je l'ai vu je l'ai tout de suite imaginé en pull loose. Il est très agréable au toucher et a une jolie couleur.

plantainloosebleu5

 

Maintenant place aux explications :

Je suis partie de ma taille habituelle, un 40. Pour le tracé des nouvelles pièces, j'ai utilisé des épingles. Au vu de la couleur foncée, et de la matière, la craie me semblait trop imprécise.

tutoplantainloose3

Pour le devant, j'ai ajouter des cm dans la largeur pour lui donner une forme carré. J'ai également remonté la ligne d'encolure. La bande d'encolure, elle, reste à l'identique.

tutoplantainloose4

Le dos est également élargi sur le même principe que le devant.

tutoplantainloosemanches

Enfin les manches sont adaptées en fonction des centimètres ajoutés au devant et au dos.

Je commence par l'emmanchure, à laquelle j'ai rajouter 5 cm de chaque côté. Souhaitant tout de même que le bas des manches soit resserré j'ai tracé une diagonale, un peu au pif. Au final j'ai une base de 24 cm au poignet. Pour la longueur, je suis partie de la version manches longues - comme je suis une flemmarde, je n'ai pas recopié la manche longue, là je suis partie de la manche 3/4, d'où la différence entre patron et tissu.

Une fois vos nouvelles pièces de Plantain coupées, il n'y a plus qu'à coudre en suivant le montage classique.

Vous voyez rien de bien compliqué !

 

Bonne couture !

- n'hésitez pas à me montrer votre version :)

Posté par berenice81fr à 12:28 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 17 décembre 2014

# 221 : La Jupette - mon premier test de patron

Aujourd'hui, j'ai le plaisir de vous présenter un projet sur lequel j'ai dû travailler en secret ... Dur, dur pour moi qui suis une partageuse bavarde ;)

Nathalie, la couturière qui se cache derrière le blog La jolie Girafe, m'a contacté fin novembre pour me proposer de tester un de ses patrons. Elle a lancé la semaine dernière sa ligne de patron On Dirait des Vrais, peut-être avez-vous déjà succombé au Coquet. Pour ma part j'ai eu la chance de tester la Jupette, patron qui sort ce mercredi.

J'ai tout de suite été emballé par la proposition de Nathalie ! Je n'avais jamais eu l'occasion de tester un patron, mais sur le principe j'ai toujours trouvé cela chouette, entre autre de pouvoir apporter son expérience de couturière. Je n'ai donc pas hésité une minute, surtout sachant qu'il s'agirait d'une jupe. Je couds pas mal de hauts, mais pour l'instant la couture de bas était plutôt limitée. Le bas homemade a fait son entrée dans ma garde-robe quotidienne avec le short Châtaigne de Deer and Doe. J'ai également travaillé sur le pantalon Maurice de la République du Chiffon, mais j'ai perdu deux fois dans la guerre des tailles - ceci dit je ne m'avoue pas vaincue. Concernant les jupes, j'ai fait quelques essais mais jamais totalement satisfaite, régulièrement quelque chose ne collait pas, ou je ne me sentais pas à l'aise pour finalement les porter.

Bref tout cela pour dire, que je fondais de grands espoirs sur le patron de la Jupette. Quand j'ai découvert le dessin technique, j'ai tout de suite été séduite : un modèle simple, une ligne droite - ce qui va le mieux à ma morphologie - des détails sympa (poches passepoilées, bande contrastante) à inclure ou pas. Du coup un patron qui laisse pas mal de possibilités.

unnamed

1- La toile

J'ai cousu une première version qui devait me servir de toile pour voir si la taille choisie était correcte. Comme à mon habitude, j'ai cousu une toile améliorée. Si déjà je passe du temps sur une cousette et qu'elle rend bien, autant pouvoir la porter !

lajupetterouge1

Pour cette version j'ai utilisé une gabardine rouge, de chez Cousette, qui commençait à prendre la poussière dans mon stock de tissus, car finalement pas totalement convaincue par la couleur. J'ai opté pour une Jupette à poches passepoilées, mais sans bandes contrastantes. 

A la découverte du patron, j'appréhendais un petit peu la poche passepoilée. Je l'avais zappé quand j'ai cousu le pantalon Maurice, les explications ne me parlant pas. Là, l'avantage est que Nathalie a réalisé un pas à pas photo pour la réalisation de cette étape. Du coup j'ai pu percer leur mystère sans grandes difficultés. Même si au final, elles sont ratées ! Et oui mon tissu ne s'est pas laissé dompter par mon fer à repasser, du coup c'est pas joli joli.

lajupetterouge2

La preuve en image, heureusement que de loin ça ne se voit pas ;)

2- Jupette, deuxième version

La toile étant validée je me suis lancée dans la réalisation de la jupe finale. Pour le coup j'avais prévu un jean à pois légèrement stretch, que je gardais précieusement depuis plus d'un an, attendant LE bon projet.

lajupettejerseyjean2 

Et j'ai bien fait d'attendre !! Les deux étaient fait pour se rencontrer ! J'ai à nouveau opté pour la version poches passepoilées - je suis tenace, je voulais y arriver ! - sans bande contrastante.

lajupettejerseyjean4

Cette deuxième jupe a été un régal à coudre, du fait du tissu qui se prêtait mieux à l'exercice, et surtout des explications limpides de Nathalie ! J'oubliais de préciser précédemment qu'elle a également prévu un pas à pas pour la pose de la fermeture invisible. Les deux points techniques du modèle sont donc tout à fait maîtrisables grâce à ses explications.

lajupettejerseyjean6 

Cette fois-ci les poches passepoilées, ça a été fingers in the nose !  

lajupettejean9

Je dois dire que j'en suis assez fière :)

Encore une étape technique passée en couture. C'est d'ailleurs ce que j'ai apprécié avec ce test, pouvoir apprendre quelque chose de nouveau.

lajupettejerseyjean5

Je me suis permise d'apporter une seule modification au patron, pour le montage de la parmenture ceinture. N'affectionnant pas les coutures à la main, j'ai monté la parmenture au niveau du zip comme pour le short Châtaigne. 

lajupettejean10

N'utilisant toujours pas ma surjeteuse, j'ai également soigné les finitions de la parmenture en posant un biais Liberty tout le long.

lajupettejerseyjean1

Ma Jupette a été cousu en taille L, pour mon 40, dans un jean légèrement stretch, j'ai donc cousu à 1,5 cm du bord et non à 1 cm. Le jean vient de chez Cousette.

lajupettejerseyjean8

Perso je suis totalement conquise par le rendu de cette jupe ! J'en saute de joie ;)

 

3- Le début d'une grande histoire

Je pense que vous commencez à me connaître : quand j'aime je ne compte pas ... Ma devise pourrait être jamais deux sans trois ! Totalement in love du modèle, je ne me suis pas arrêtée en si bon chemin. Dès la première Jupette, je l'ai tout de suite imaginé en molleton ou jersey matelassé. Ça tombait bien il me restait une chute de jersey matelassé d'un projet que je n'ai pas encore présenté par ici ...

lajupettejersey2

Pour cette version, j'ai opté pour la simplicité : pas de poches, pas de zip, pas de bande contrastante, pas de parmenture à la ceinture.

lajupettejersey5

J'ai fait des coutures anglaises et j'ai posé un biais comme ourlet rapporté au niveau de la ceinture. Mon jersey matelassé vient de la boutique Alice Boulay.

lajupettejersey4

Une fois encore elle tombe très bien !

lajupettejersey6

J'ai donc cousu 3 Jupettes très différentes, selon le tissu utilisé. Ce qui me fait dire que ce patron à tout pour devenir un bon basique de ma garde-robe !

Nathalie, merci de m'avoir fait confiance, j'en ai été ravie. Je te souhaite encore le meilleur dans cette nouvelle expérience. Longue vie à ODV ! 

 

Edit : je vous invite à aller voir les versions des autres testeuses, toutes plus belles les unes que les autres !

chez Mlle Lisou  

chez La Fabriqud

chez Les créas de Laeti

Posté par berenice81fr à 20:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 7 décembre 2014

# 220 : Mon petit pull loose

Déjà quasiment un mois depuis mon dernier post ... Non pas que j'ai abandonné toute activité créative - la MAC a pas mal chauffé ces dernières semaines - mais c'est plutôt le soleil qui nous a abandonné, donc impossible de faire des photos correctes ! Si vous avez des trucs, pour la période hivernale ça m'aiderait bien.

Aujourd'hui, j'ai pris quelques photos, retouchées du coup sur Photoshop pour la luminosité. Ca n'est pas extraordinaire, mais ça ira.

Alors le sujet du jour : Plantain ! - ça faisait longtemps n'est-ce pas ?

Mais là, il ne s'agit pas d'un simple Plantain. Dimanche dernier, j'étais au salon du tissus à Strasbourg avec mon amie Marie. J'ai craqué sur un chouette jersey viscose bleu, dans lequel j'ai tout de suite vu un pull un peu loose. N'ayant pas de patron particulier sous la main, j'ai décidé de partir du patron de Deer and Doe, pour le coup largement modifié. Avant de couper dans mon nouveau jersey, j'ai fait une tentative dans un coupon de mon stock.

plantainlooserayé2

Cousu en 2H00 un soir après le boulot, il correspond pile à l'idée que j'avais d'un petit pull loose.

plantainlooserayé1

 

J'ai ajouté 12 cm en largeur, et j'ai coupé devant et dos pour qu'ils aient une forme plus carré. J'ai adapté la largeur des manches en fonction de la largeur du corps, et j'ai diminué l'encolure. Quand je couperai le deuxième je ferai des photos pour vous montrer toutes ces modifications.

plantainlooserayé3

 

J'ai mis des coudières ton sur ton, mais du coup elles ne se voient pas .. j'aurais dû jouer avec les rayures !

plantainlooserayé5

Il tombe très bien, et est très agréable à porter. J'ai gardé la même taille pour la bande d'encolure, qui finalement doit faire les mêmes dimensions : diminuée en hauteur, mais agrandie dans la largeur - pas besoin de se casser la tête ;)

plantainlooserayé6

Le tissu vient de la boutique internet Lolie Shop.

plantainlooserayé7

Ravie de cette 10ème version !

Posté par berenice81fr à 15:02 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 9 novembre 2014

# 219 : Blouse 22h00 - Wiltshire

Une semaine compliquée au travail, une impression d'être contrariée depuis mon réveil, hier j'avais envie d'avancer dans mes projets et en même temps pas envie. Envie de rien faire et pourtant je m'ennuyais au bout de seulement 15 minutes.

Dans ces moments-là je ne connais qu'un seul remède : coudre du beau, du joli, du délicat, du doux, bref du Liberty !

Alors ni une ni deux je me suis vidée la tête en coupant du Liberty - vous avez déjà coupé du Liberty ?? mon petit plaisir, un peu comme Amélie Poulain et les sacs de grains :)

L'idée a commencé à germer dans la semaine, mais sans grande conviction. Et puis finalement, hier, transformer un coupon de Liberty en Blouse 22h00, est devenu une évidence ! Et voilà un petit projet mis en route, même pas programmé, même pas sur ma to do list.

blouse22Hliberty4

 Commencée hier, terminée aujourd'hui, voici ma nouvelle Blouse 22h00.

Pour rappel il s'agit, d'un patron de Deuxième Arrondissement, à la base pour les femmes enceintes. J'ai donc adapté cette deuxième version pour éviter que le blouse ne soit trop large et limiter l'effet montgolfière. Je n'avais pas eu ce soucis avec ma première version, le tissu étant fluide, mais voilà le Liberty étant un peu plus rigide, il a fallu amener quelques modifications.

blouse22Hliberty1

 La plus importante des modifications a été de couper le dos en un morceau, j'ai donc zappé les fronces et ôter de la largeur.

blouse22Hliberty3

J'ai également enlevé quelques centimètres au devant, et couper l'arrondi dans le bas.

blouse22Hliberty2

J'ai gardé les fronces sur le devant, et la patte de boutonnage, le petit détail que j'aime particulièrement dans ce modèle !

blouse22Hliberty7

J'ai terminé la patte de boutonnage par un triangle, comme pour la Blouse Carme.

blouse22Hliberty5

Et enfin, j'ai voulu éviter le précédent désastre de la boutonnière et j'ai opté pour des pressions Kam bleu marine. Je n'ai posé qu'une partie de la pression, en emprisonnant les deux parties de la patte de boutonnage. Ma blouse ne s'ouvre donc pas, mais ça passe largement au niveau de l'encolure, donc pas de soucis pour l'enfiler !

Blouse 22h00 de Deuxième arrondissement, coupée en taille S, Liberty Wiltshire de chez Cousette. 

Posté par berenice81fr à 15:56 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,