Fil(e) droit !

mardi 19 mai 2015

# 233 : Bruyère Liberty

Je vous inonde de messages en ce moment, vous m'en excuserez, mais le retour du soleil me donne envie de photographier mes petites coutures et me motive à tenir à jour mon blog.

bruyèreglenjade6

Le choix du patron

Je reviens aujourd'hui avec une nouvelle version de la chemise Bruyère de Deer and Doe. Enchantée par la précédente, j'ai eu très vite envie d'en coudre une deuxième, avant de me lancer dans la version robe (j'attendais mon complément de tissu, qui maintenant est arrivé). Cette deuxième Bruyère n'était pas vraiment au programme, mais une fois que l'idée avait germé, elle ne m'a plus quitté.

Le choix du tissu

bruyèreglenjade3

Une chemise en Liberty me fait rêver depuis un moment. Je n'avais toujours pas pris le temps de m'y mettre. Pour cette Bruyère, j'ai utilisé un coupon de Liberty Glenjade bleu, que j'avais en stock depuis l'automne. Un motif qui me plaît beaucoup mais pour lequel j'ai eu du mal à me fixer sur un projet. Je l'avais déjà cousu en robe il y a deux ans, mais je trouve le rendu bof. Je souhaitais donc l'utiliser sur une pièce plus petite. Ce projet me semblait être le bon.

La réalisation

Cette deuxième Bruyère a été beaucoup plus facile à coudre. Le Liberty se travaille mieux que la viscose, du coup je n'ai rencontré aucun problème avec la patte de boutonnage, que je n'ai pas eu à entoiler. Je n'ai d'ailleurs pas non plus entoilé le col.

Je voulais cette version à manches courtes. J'ai apporté les mêmes modifications que pour la précédente :

- pas de ceinture,

- fronces à la place des plis.

bruyèreglenjade8

Et sur un coup de tête, sans y avoir vraiment réfléchi, j'ai ôté 8 cm aux parties basses. J'ai réduit sur le haut des devants et dos, pour ne pas toucher à la forme liquette - c'est toujours plus simple de retracer une ligne droite.

Le coût

Patron : Comme c'est la deuxième fois que je l'utilises, je prends en compte la moitié du coût soit 12,80/2 = 6,40 €

Tissus : un coupon d'1m25 de Liberty : 29,88 €

Boutons : 7 boutons nacre de La Droguerie : 2,10 €

Fils : 0,50 cm.

Ma chemise en Liberty m'aura donc coûté 38,88 €.

 

Le verdict

Je suis ravie du résultat !

bruyèreglenjade5

Mais, et oui il y a un mais ... Je dois me rendre à l'évidence : mon choix de taille pour le buste n'est pas le bon. Comme pour la version viscose je suis partie sur un 40. Le Liberty étant moins souple et pas du tout élastique, je me sens un petit peu à l'étroit au niveau de la poitrine. D'ailleurs on peut remarquer sur les photos que ça baille pas mal à ce niveau-là. Je ne sais pas si c'est lié à mon placement de boutons. En tout cas, ça m'agace fortement, surtout que j'ai déjà rogné sur les marges de couture ... En soit ça n'est pas très grave, mais après une première journée porté, je trouve la sensation de tension sous la poitrine assez désagréable. 

bruyèreglenjade1

 

Je vous rassure, je la porterai quand même !

Point "Ondée compatible" : oh oui ! ;)

bruyèreglenjade2 

Posté par berenice81fr à 17:37 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,


lundi 18 mai 2015

# 232 : Bleuet

Le choix du patron

Aujourd´hui, je vais vous parler de ma première robe chemise, la robe Bleuet de Deer and Doe. J'avais le patron en stock depuis août dernier. A l'époque j'avais également commandé une jean souple à pois pour la coudre. Finalement, le temps est passé, le patron a rejoint ma bibliothèque et le tissu a été utilisé pour un autre projet. 

Au début du printemps, j'ai eu une envie de robe légère. Je me suis alors souvenu de cette petite robe. D'un coup, c'était devenu une nécessité de la coudre. 

Le choix du tissu

J'ai opté pour un coton bleu marine à pois, pour ce premier essai. J'ai également un coupon de chambray des Trouvailles d'Amandine qui attend son tour, mais avant de le couper je souhaitais m'assurer du rendu de la robe, et de mon choix de taille.

Mon tissu est un coupon de 3 mètres qui vient des Coupons de Saint Pierre. J'ai utilisé environ 2 mètres. 

Je trouvais que le motif irait bien au patron un petit peu rétro. 

robebleuetpois4

La réalisation 

J'ai scrupuleusement suivi les explications du livret. Je n´ai rencontré aucune difficulté particulière.

robebleuetpois6

 

A la base, le nœud ne me plaisait pas trop, je pensais ne pas le mettre. Finalement je me suis laissée tenté par ce petit détail, assez discret du fait du motif.

Je ne sais pas vous, mais moi quand je couds un vêtement, je ne peux pas,m'empêcher de faire des essayages toutes les 5 minutes. Ce qui n'est pas forcément une bonne idée, car bien souvent ça ne ressemble pas à grand chose avant d'arriver aux finitions. Cette fois-ci, à chaque essayage j'avais l'impression que la robe était trop petite et que je n'arriverai jamais à la fermer. J'ai donc passé mon temps à passer en revue mes copines à qui elle irait éventuellement. 

robebleuetpois1

Finalement, j'ai eu une bonne surprise. Non seulement ma robe se fermait, mais en plus je pouvais l'enfiler sans l'ouvrir.

J'ai choisi de ne pas coudre les manches. A la place j'ai posé un biais comme finitions intérieures. Je ne suis pas fan des manches ballons, qui n'avantagent pas mes bras dodus.

La dernière étape et pas des moindres, a été la pause des boutons. J'ai opté pour des boutons pressions nacrés, pour m'éviter l'étape des 12 boutonnières. Je n'aime pas particulièrement cette étale, même avec les pressions. Ça me prend toujours un temps fou pour que tout soit bien en place. La motivation de porter ma nouvelle robe a beaucoup aidé. 

Le coût

Patron : 12,84 €

Tissu : 10 €

Boutons pressions : 2,90 €

Biais et fil : 2,50 €

Ma robe Bleut m'aura donc coûté 28,24 €, un prix tout à fait raisonnable

 

Le verdict

robebleuetpois5

Comme à chaque fois avec Deer and Doe, je suis emballée par le rendu du modèle. Je trouve que Bleuet avantage vraiment ma silhouette. Je pense que les découpes princesse y font beaucoup. J'avais quand même un petit doute, car je suis plus habituée au robe cintrée et froncée.

Le seul bémol ici vient de mon tissu, qui me semble un petit peu trop rigide. Je pense que ma version en chambray tombera mieux à partir de la taille.

Maintenant il ne me reste plus qu'à trouver le temps de coudre la deuxième. 

robebleuetpois10

Et Bleuet est Ondée compatible, ça c'est chouette ! 

Posté par berenice81fr à 22:28 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 15 mai 2015

# 231 : Le cas de la chemise Bruyère

Le choix du patron 

Quand le patron de la chemise Bruyère est sorti à l'automne dernier, il m'a laissé plutôt indifférente. Je n'aimais pas particulièrement la coupe. Généralement j'évite les plis au niveau de la taille qui souvent sont disgracieux sur moi.

bruyèreorigami10

J'ai commencé à la voir sous un autre angle, en voyant la version robe de La couture Rose. J'ai même complètement flashé dessus.

Et c'est finalement après avoir cousu ma robe Bleuet - ne la cherchez pas je ne blogue pas dans l'ordre des réalisation ;)- que je me suis découvert une nouvelle passion pour les robes chemises. 

J'ai donc finalement succombé à un nouveau patron Deer and Doe. Avec les beaux jours qui s'annonçaient, il n'a pas attendu longtemps pour être décalqué.

Le choix du tissu

bruyèreorigami4

J'ai opté pour une viscose, que je venais d'acheter chez Verdoliva boutique. Quand je l'ai commandé, je n'avais pas de projet précis en tête mais j'ai beaucoup aimé sa couleur et son motif. Comme j'avais envie d'une robe chemise fluide, ce coupon m'a paru le bon. 

La réalisation

La chemise Bruyère est notifié comme un patron de niveau avancé. Je confirme qu'elle regorge de petits détails, qui demandent une certaine concentration, et la maîtrise de technique. Mais dans l'absolu, elle n'est pas insurmontable. Une fois de plus les explications sont claires, et les pièces s'emboîtent sans soucis. 

Comme j'ai opté pour une version à manches courtes, j'ai évité les bas de manches de chemise. Il me semble que les pattes capucin sont assez techniques.

bruyèreorigami3

Ce que j'ai vraiment apprécié dans le modèle, c'est la redécouverte du mini ourlet. J'en avais déjà fait, mais à l'époque ça m'avait semblé laborieux. Cette fois-ci c'est allé tout seul, et il faut dire que cela rend vraiment bien. J'y vois un réel avantage dans l'arrondi liquette. A la base je pensais poser un biais comme je le fait pour la blouse Datura, mais finalement je préfère l'option mini ourlet. La finition est plus jolie sur l'endroit.

bruyèreorigami2

La grosse difficulté que j'ai rencontré, concernait la patte de boutonnage. Mon tissu étant assez fluide, j'avais thermocollé la moitié de chaque patte de boutonnage dans la longueur. Je pensais apporter un peu de stabilité. EN fait, ça été tout le contraire, une vrai galère à poser. Je me suis entêtée, et était jusqu'au bout de l'étape. Un fois les surpiqûres faite, le col et la parmenture posés, je me suis rendue compte qu'un des devants du buste était plus petit de 1,5 cm par rapport à l'autre. Je l'ai eu mauvaise ! La chemise a failli terminer à la poubelle. Heureusement qu'un rapide essayage, m'a fait voir tout son potentiel. J'ai donc tout décousu le soir même. Le lendemain matin, j'ai repris mes pattes de boutonnage en les thermocollant en entier. Ça a été plus facile la deuxième fois. Le seul soucis que cela me pose encore, est que du coup elles sont assez rigides, et n'ont pas un joli tombé au bas de la chemise.

bruyèreorigami11

Tellement fière d'avoir rattraper mon coup, j'ai posté à ce moment-là une photo sur Instagram et sur le groupe facebook des Couturie(re)s d'Alsace. Les avis étaient unanimes, la chemise était très bien sans les manches. J'ai donc opté pour une version sans manches, avec biais intérieur comme finition.

Les modifications apportées

Dès le départ, j'ai voulu suivre, les modifications faites par Cécile. A savoir : buste de Bruyère, jupe de la robe Sureau, et manches courtes.

bruyèreorigami9

Une fois devant mon coupon de tissu qui ne faisait qu'1m50, j'ai passé une heure à essayer de faire rentrer toutes les pièces. J'ai fini par changer mes plans, et j'ai couper le format chemise en reprenant les jupes d'origine. Je me suis dit que de toute façon, ça me permettrait de vérifier si mon choix de taille était bon.

bruyèreorigami1

Au final, les modifications que j'ai apporté : 

- pas de manches,

- pas de ceinture,

- j'ai remplacé les plis par des fronces,

- le dos est coupé en un morceau.

Le coût :

bruyèreorigami6

Patron : 12,80 €

Tissus : 10,50 €

Boutons en nacre de la Droguerie : 2,40 €

Fil et biais : 2,50 €

Ma chemise m'aura donc coûté 28,20 €.

Le verdict

J'ai totalement changé d'avis sur ce patron. Je ne sais pas si un jour je réaliserai le modèle sans modifications, mais je trouve que c'est une très bonne base.

Je suis plutôt contente du rendu avec la viscose, elle tombe bien, et le tissu est très agréable.

J'ai choisi de coudre un 40, ma taille habituelle chez Deer and Doe. 

bruyèreorigami8

Mon petit doigt me dit que vous en reverrez par ici ...

Posté par berenice81fr à 19:55 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 10 mai 2015

# 230 : Combo Ondée-Châtaigne

Allez on ne s'arrête pas en si bon chemin !

Comme annoncé dans mon précédent post, aujourd'hui je vous présente un deuxième combo fait de deux nouvelles coutures. Cette fois-ci Ondée rejoint Châtaigne.

Toujours et encore du Deer and Doe, mais que voulez-vous, quand ça fonctionne pourquoi s'en priver ? Personnellement, morpholigequement et stylistiquement parlant, c'est LA marque qui me correspond le mieux.

Tous les modèles que j'ai cousu jusqu'à présent, tombent parfaitement bien ! Je m'y sens bien, je m'y sens belle - et ça ce n'est pas rien ! Alors je tiens à dire un grand merci à Eléonore :)

Place à ma deuxième tenue 100% Deer and Doe :

châtaigneondée2

Après avoir cousu mon premier sweat Ondée, j'ai très rapidement eu envie de remettre ça. J'avais essayé le premier avec un de mes shorts Châtaigne. Ils allaient parfaitement ensemble, mais je n'étais pas à l'aise car on voyait mon ventre. J'ai donc cousu un deuxième Ondée, allongé de 7cm, pour pouvoir le porter avec mes shorts. Je me suis basée sur un de mes t-shirt du commerce, assez court, et que je porte régulièrement, pour définir les centimètres à rajouter.

châtaigneondée7

J'ai à nouveau cousu la version manches courtes et col. Et comme le précédent, mon jersey vient de chez Verdoliva boutique. On ne voit pas très bien le motif sur les photos, mais il s'agit de petites étoiles.

châtaigneondée4

Comme pour le premier, le col me fait craqué. Je ne l'ai pas encore fait contrastant, n'ayant pas les tissus adéquates en stock. Mais je le tenterai à l'occasion. 

Deuxième pièce de ce combo : le short Châtaigne, modèle que l'on ne présente plus. Ici, il s'agit de ma 4ème version, cousue il y a quelques semaines.

châtaigneondée3

J'ai zappé les revers n'ayant pas assez de tissu. A la place j'ai posé un biais comme ourlet rapporté.

châtaigneondée5

Cousu dans un coupon de jean à ancres de chez Motif personnel.

Pour ce short, j'ai également inauguré mon pied spécial pour la pose de fermeture invisible. J'ai choisi d'investir, car je n'étais jamais satisfaite du résultat. Je dois dire, que ça change la vie !

châtaigneondée1

Pour aujourd'hui, je referme la porte du blog, mais je reviendrai assez rapidement. J'ai encore quelques projets à vous montrer, dont l'adaptation du sweat Ondée en gilet ...

Posté par berenice81fr à 16:15 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

# 229 : Combo Ondée-Réglisse


Déjà deux mois que j'ai délaissé mon blog. Difficile pour moi de venir régulièrement, d'autant plus que la luminosité alsacienne ne m'a pas permis de prendre des photos correctes ces dernières semaines.

Du coup j'ai accumulé beaucoup de retard dans les coutures à vous présenter, car bien entendu j'ai continuer à coudre :)

Aujourd'hui je vais vous présenter deux combo dans lesquels je me sens bien, et que je porte avec plaisir.

Le premier réunit la robe Réglisse, et le sweat Ondée, deux patrons de Deer and Doe.

Ma Réglisse à pois

L'été dernier, j'ai cousu une nouvelle robe Réglisse de Deer and Doe, que je n'avais jamais pris le temps de photographier. C'est une pièce que j'ai beaucoup porté, à toutes les saisons.

réglissepois5

Comme la première, cousue il y a deux ans, j'ai choisi un coupon de jersey. A mon sens pour que la jupe cercle montre tout son potentiel, il faut coudre le modèle dans un tissu bien souple.

réglissepois4

J'ai donc choisi un jersey viscose de mon stock, bleu marine à pois. Je l'avais acheté chez Ma petite mercerie

réglissepois1

Ce jersey étant pas mal élastique, j'ai choisi de coudre Réglisse une taille en dessous, en 38.

La seule modification que j'ai apporté concerne le buste. J'ai coupé le devant en un morceau, et je n'ai pas ajouter le col lavallière. Je n'ai pas non plus coupé les pièces dans le biais, par crainte qu'elles ne se déforment trop. 

J'aime beaucoup le décolleté en V et la forme très féminine de cette robe.

Et depuis peu, je lui ai trouvé un nouveau compagnon qui lui va à merveille ...

 

Mon premier sweat Ondée

Quand Deer and Doe a sorti ses deux nouveaux patrons, j'ai été à la fois enchanté, car la marque consacrait une collection au jersey, ma matière chouchou, et un peu déçue, car en découvrant les patrons je ne m'y suis pas vu. La jupe brume est une bonne idée, mais je crains qu'avec mes formes et ses empiècements, le résultat ne soit pas joli.

Et pour le sweat Ondée, j'avais d'abord retenu le fait qu'il soit court, très court, et la version manches longues, qui faisait justement un petit peu trop sweat à mon goût.

Mais - il y a toujours un mais ! - j'ai enfin pris le temps de le regarder de plus prêt et je suis littéralement tombée sous le charme de la version manches courtes à col. Depuis la blouse Datura, et son col claudine, je me suis découvert une nouvelle passion pour les cols. Le petit détail en plus.

Il me semblait toujours un peu court, mais j'ai quand même eu envie de le tenter. Et là je dois dire heureusement !! Heureusement que je ne suis pas passée à côté de ce merveilleux patron. 

Comme d'habitude chez Deer and Doe tout tombe tellement bien, toutes les pièces s'emboîtent à merveille, bref une séance couture très plaisante.

ondéebleu2

Pour ce premier essai, j'ai choisi de coudre la taille 42, alors que généralement je me tourne plutôt vers le 40 chez Deer and Doe. Ne me demandez pas pourquoi ce changement ... Finalement pas de regret, il tombe bien.

Mon jersey est assez épais et donc à été agréable à coudre. Il vient de la boutique d'Aurélia Verdoliva boutique, qui nous trouve toujours des merveilles de coupons, à des prix raisonnables.

La seule minuscule modification que j'ai apporté, est une finition au biais pour l'encolure.

ondéebleu7

Ce que j'ai beaucoup aimé avec ce patron, c'est qu'il se coud vite, et que la construction nous évite le truc pas sympa dans la couture : les ourlets. Les manches et le corps sont finis par des bandes, qui permettent d'ajuster les pièces et surtout qui donnent de belles finitions.

Et comme je vous l'annonçait, mon sweat Ondée se marie à merveille avec ma robe Réglisse.

ondéebleu4

Il tombe bien comme il faut sur le taille. 

 

A très vite pour le deuxième combo ;)

Posté par berenice81fr à 13:04 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,



mardi 3 mars 2015

# 228 : Un coupon, 3 filles

J'ai déjà évoqué à plusieurs reprises ma visite au salon CSF au mois de novembre 2014.

Alors pour tout dire, cette expédition sur les chapeaux de roues - aller retour dans la journée à Paris - était surtout le prétexte pour rencontrer ma plus ancienne copine de blog, Marina. Comme nous habitons chacune aux extrémités ouest/est de la France, se retrouver à Paris était un bon plan. De fil en aiguille, le projet de rencontre s'est élargi pour notre plus grand plaisir, Juliette étant présente au salon le même jour.

Quelques jours avant, alors que nous échangions des mails de plus en plus hystériques - n'ayons pas peur des mots - Marina nous a proposé de poursuivre la rencontre autour d'un tissu commun. Cette chouette idée se concrétise aujourd'hui avec le rendu de nos copies.

blouse22hplumetis2

Le choix du tissu

Souvent, je pars d'un patron pour choisir un tissu. Ici la démarche s'est faite en sens inverse.

Je craignais un peu cette étape : trouver un tissu qui plaise aux 3 et surtout faire un choix alors que nous étions au milieu de centaines de tissus différents. Finalement nous nous sommes accordées assez rapidement au détour du stand de France Duval Stalla.

Nous avons choisi du beau, du doux, du léger, bref du plumetis ! Le bleu a remporté la victoire. Pour moi une évidence, étant totalement accro à cette couleur :D

Le plumetis m'avait déjà tenté auparavant, mais je n'avais pour l'instant pas succombé, craignant la transparence du tissu.

Le choix du patron

blouse22hplumetis3

Au moment de l'achat, j'avais déjà une petite idée en tête.

Par acquis de conscience, j'ai quand même compulsé tout mon stock de patrons. Ne trouvant pas de projet détrônant le premier, je suis revenue à mon choix initial : la blouse 22h00.

Déjà cousue 2 fois, j'avais de toute façon envie d'une troisième version. Ça tombait donc bien. Pour rappel la blouse 22h00, est un patron de Deuxième arrondissement, marque à la base destinée aux femmes enceintes. N'y voyait toujours pas d'annonce particulière, les patrons proposés s'adaptent également très bien aux autres femmes ;)

Pour ce plumetis, j'avais envie d'une forme simple, et d'un vêtement facile à porter au quotidien. Pour moi la blouse 22h00 rempli bien ces critères.

J'ai choisi d'apporter les mêmes modifications que pour ma version Liberty :

- dos coupé en un morceau,

- réduction de l'ampleur du devant,

- patte de boutonnage terminée en triangle comme sur la blouse Carme.

blouse22hplumetis5

 

(Je confirme que le plumetis est légèrement transparent, je porterai donc ma blouse avec un caraco la prochaine fois;)

La réalisation

Pas de difficultés particulières puisque c'est la troisième blouse que je couds.

Le truc vraiment sympa, c'est que je l'ai cousu lors d'une séance collective entre couturières. Depuis quelques semaines, je suis inscrite sur une page Facebook réunissant des couturi(ère)s d'Alsace. L'occasion d'échanger et surtout de se rencontrer !

Ce jour-là nous étions 6 à nous retrouver autour de nos MAC, et d'un bon repas : dans une ambiance studieuse mais détendue, nous avons beaucoup papoté, et rit !

Comme pour ma rencontre avec Marina et Juliette, je suis agréablement surprise par la simplicité de ces échanges. Pas de chichi, de la spontanéité, de la sincérité. A l'heure d'internet, et des échanges virtuels cela fait du bien d'aller au-delà !

Verdict

blouse22hplumetis4

Pour revenir à ma blouse, je suis une fois de plus ravie par le patron. Voilà une blouse simple à réaliser et qui devrait s'accorder facilement avec ma garde robe.

En plus, elle aura l'avantage de me rappeler cette chouette journée parisienne.

Coût

Patron : 14 €, déjà utilisé 3 fois, je compte donc 4,60 €

Tissu : 1,50 m de plumetis France Duval Stalla : 22,50 €

Boutons de la Droguerie : 6 €

Soit un total de 33,10 €

 blouse22hplumetis1

Maintenant je vous laisse avec les copines, il est temps pour vous de découvrir leurs jolies cousettes !

 Rendez-vous chez Les carnets de Mami et chez Roméo et Pétrolette.

Posté par berenice81fr à 08:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 1 février 2015

# 227 : Ma première chemise

Mercredi, je vous expliquais les quelques défis que je m'étais lancée en couture en 2014 : le manteau, le pantalon et la chemise. Et bien c'est maintenant une affaire réglée, les 3 ont fait leur entrée dans ma garde-robe homemade !

Je me suis penchée sur le cas de la chemise hier, pour mon plus grand plaisir !

Le choix du patron

Des patrons de chemise il y en a des tas ! Et plus il y a de choix, plus il est difficile de trancher. J'y pensais depuis un moment, et j'avais repéré de jolies réalisations ça et là. J'avais eu le temps de me dire que je souhaitais un modèle assez féminin, sans plis ou fronces dans le dos.

Quand Géraldine, créatrice de la République du Chiffon, a annoncé de nouvelles sorties de patron à l'automne dernier, j'ai tout de suite repéré la chemise Johanna.

chemisejohanna8

Un modèle légèrement ajusté, avec des empiècements devant et dos, pour éventuellement jouer avec les matières ou inclure du passepoil. J'ai aimé les pinces en diagonales, et le joli col arrondi. Mon choix été donc fait !

Le choix du tissu

L'amoureuse de Liberty que je suis a toujours secrètement rêver de coudre et de porter une chemise dans un de ces beaux tissus fleuris. Mais avant de couper dans une de ces merveilles, j'ai opté pour un premier essai, dans un tissu simple à travailler et à un prix raisonnable. 

chemisejohanna9

J'ai choisi un coupon de coton bleu marine à petits coeurs blancs, acheté sur le site de Ma petite mercerie.

La réalisation

J'avais le patron depuis début novembre, mais une certaine appréhension à me lancer, pour deux raisons :

- coudre une chemise me semblait très technique : col, pied de col, fente indéchirable aux niveaux des manches, pattes de boutonnage ... Bref, que du minutieux. Non pas que je ne sois pas minutieuse d'habitude, mais là autant de détails techniques en un projet me faisait un peu peur,

- les chemises du commerce et moi nous ne sommes pas vraiment amies. Je n'en porte donc quasiment jamais. Elles baillent toutes presque toujours au niveau de ma poitrine ... Si j'essaie la taille supérieure, au niveau de la poitrine ça passe, mais elles sont trop grandes pour le reste du buste, ça ne me met donc pas vraiment en valeur. Bref ça fait bien longtemps que j'avais tracé un trait dessus.

Je me suis finalement jetée à l'eau hier.

chemisejohanna1

J'ai suivi à la lettre l'ordre de montage, il m'arrive de prendre des libertés de ce côté-là quand je connais déjà le modèle. Les explications des livrets de la République du Chiffon sont toujours assez succinctes. Ça peut être plus ou moins embêtant selon le modèle cousu. Là ça ne m'a pas gêné plus que cela. 

chemisejohanna2

Pour moi, il y a deux moments délicats dans ce modèle : les fentes indéchirables de manches et la pose du col.

Pour les fentes, Géraldine nous renvois vers son site, où un pas à pas photos est disponible. Ça m'a permis de me remettre dedans, ayant déjà utilisé cette technique pour ma blouse Carme à petits bateaux.

Pour le col, les schémas du livret sont assez détaillés. Je me suis juste retrouver en difficulté par rapport à mon tissu à motifs. Dans quel sens devait être le motif sur les pièces du col pour qu'une fois monté, les coeurs se trouvent à l'endroit. Petit moment de solitude pour moi, d'autant plus que j'ai assez peu de logique en la matière. J'ai du recoupé une de mes pièces de col, pour arriver au bon résultat. Le montage du col s'est après fait s'en encombre.

chemisejohanna4

Enfin j'ai opté pour des boutons pressions.

J'avais d'abord envie de pression KAM, mais celle en stock n'avaient pas la bonne couleur. En cherchant bien dans mes affaires de couture, j'ai retrouvé des pressions achetées il y a quelques années à Mondial tissus, coloris perle. Normalement elle se pose au marteau mais j'ai lu je ne sais plus où qu'elles pouvaient également être posé à la pince Prym. Pince que j'ai . Effectivement c'est faisable, il faut quand même être très vigilant, car à chaque fois une des parties est légèrement plus petites que l'embout de la pince, du coup ça a tendance à bouger au dernier moment.

Pour ce modèle je n'ai apporté aucune modification. Pour la prochaine je pense surpiquer les bords extérieurs des poignets et du col, pour un rendu plus net. Je penserai également à ne pas entoiler les deux derniers centimètres des pattes de boutonnage, car au moment de l'ourlet, l'épaisseur est trop importante. La machine n'a pas rechigné, mais je trouve que ça serait plus joli si l'paisseur de l'ourlet était uniforme. J'aimerais également essayer une forme liquette pour le bas, comme sur la blouse Carme ou la Datura.

chemisejohanna5

Temps de réalisation : 6H00

Verdict

Comme je parle déjà de la prochaine, vous aurez compris que je suis totalement emballée par l'expérience chemise !! Je vais enfin pouvoir en porter régulièrement.

chemisejohanna7

Tout tombe bien, elle ne baille pas, je m'y sens à l'aise et libre de mes mouvements. 

Le tissu est un peu rigide j'imagine donc que la prochaine rendra encore mieux.

Je suis ravie d'avoir opté pour les coeurs en motif, ça lui donne un petit côté décalé. D'autant plus décalé qu'au niveau raccord motif, je n'y suis pas du tout ! J'avoue avoir un peu zappé cette étape. 

Il y a un point qui me laisse perplexe en matière de couture, et dans ce cas encore une fois : les tableaux de mensurations. Si je devais me baser sur ces tableaux pour choisir une taille, je devrais quasiment toujours choisir la taille 44 voir la taille 46. Et ceci pour tous les créateurs de patron. Ayant connu quelques déconvenues de ce côté là, je choisis à présent la taille, en mesurant directement les pièces de ma planche patron. Je prends toujours les deux mêmes mesures : du milieu à l'emmanchure, pour le devant et le dos.

Ici j'ai choisi de coudre une taille 40, alors qu'au vu de mes mensurations le tableau me situait plutôt dans un 44. Je ne sais pas à quoi une telle différence peut être dûe ? Si vous avez la réponse ça m'intéresse. 

Coût

Patron pochette : 15 €. Un peu cher à l'achat, mais je pense que le patron sera bien rentabilisé.

Tissu : 9 €/mètre, j'ai utilisé 1,50 m, soit 13,50 €.

Entoilage : de mon stock, environ 2 €

10 boutons pressions, et du fil : environ 2,50 €.

Soit un total de 33 €.

chemisejohanna6

Et en plus elle se marie à merveille ave mon gilet préféré du moment !

Je vous souhaite une bonne fin de week-end !

Posté par berenice81fr à 17:15 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 31 janvier 2015

# 226 : Ma Petite Robe Noire - Défi

Comme promis mercredi, me voilà rapidement de retour. Cette fois-ci, on va parler petite robe noire (PRN) et défi.

défiPRN15

La genèse

Il y a un mois, sur Instagram, Morgane nous a proposé de relevé un défi autour de la PRN. En lisant l'article sur son blog pour en savoir plus, j'ai buggué sur les mots "défis 13", et du coup j'ai tout de suite accepté de me joindre à l'aventure. Sauf que j'avais mal compris le principe du défi proposé - c'est ça de lire en diagonal. Je pensais que Morgane nous proposait de coudre un vêtement chaque mois autour d'un thème imposé, et que la PRN était le thème de janvier.

En fait le défi est tout autre. Il s'agit ici de se coudre un unique vêtement à porter et à accessoiriser chaque mois selon un thème. 

D'abord perplexe, car je ne porte que très rarement du noir, j'ai finalement confirmé ma participation. Je me suis dit que ce défi, serait l'occasion de faire entrer le noir dans ma garde robe handmade. En choisissant le bon tissu, le bon patron, cette robe pourrait effectivement devenir un bon basique.

Le choix du tissu 

Pour profiter au maximum de cette PRN, il me semblait essentiel qu'elle soit confortable et facile à porter. Le choix du tissu a donc été très rapide, la matière confortable et facile par excellence, pour moi, est le jersey.

Je me suis donc mise en quête d'un coupon de jersey coton noir. J'ai opté pour une commande sur le site Tissus.net, que je lorgnais depuis un moment. C'est donc un bon prétexte pour faire un essai. Je suis plutôt satisfaire de la commande, elle est arrivée rapidement, et le coupon est conforme à l'idée que je m'en été faite. Il me semble de bonne qualité, cela se vérifiera à l'usage et après plusieurs lavage. 

Le choix du patron

Pour ce projet le choix du patron me semblait crucial. J'y ai donc longuement réfléchi. Au final j'avais sélectionné " patrons :

défiPRN2

- une robe Burda,

défiPRN1

- une robe japonaise drapée,

défiPRN3

- la version robe babydoll du t-shirt Plantain - cousu l'été dernier, ne la cherchez pas sur le blog, je ne l'ai pas encore présenté par ici ...

Finalement aucun de ces modèles n'a été retenu - moi compliquée ? ;)

Après avoir cousu 2 Sigma Dress de Papercut Patterns - quand je vous dis que j'ai du retard dans mes posts - il m'est apparu évident que ce patron était le bon ! J'aime ça forme simple, et je la voyais très bien en jersey.

La réalisation 

défiPRN5

Comme précisé auparavant, j'avais déjà eu l'occasion de me familiariser avec le patron. Je n'ai donc pas rencontré de difficultés dans sa réalisation.

défiPRN10

Ayant opté pour du jersey, j'ai cousu une taille en-dessous que celle précédemment utilisée, un S - le patron taille grand, j'avais déjà été étonnée de couper un M en tissus non extensible. J'ai zappé la fermeture éclair. Mes pièces dos sont donc coupées en un morceau.

J'avais opté pour la version jupe devant froncée et poches. Une fois toutes mes pièces assemblées, et au premier essayage, je me suis rendue compte que les poches n'étaient pas belles. Elles ressortaient excessivement, et le bord surpiqué gondolait. J'ai donc joué du découd vite pour les ôter.

défiPRN16

J'étais également partie sur une parementure en jersey pour l'encolure. Mais là non plus ça n'était pas une bonne idée. Elle ne tenait pas en place, malgré une couture morte. Nouveau coup de découd vite pour arranger ça, et remplacer la parementure par un biais noir à pois blanc. Définitivement, le biais est ma finition préférée !

Par contre, découdre du fil noir sur du tissu noir ... Une vrai galère ! Je n'y voyais plus grand chose après ça :p

défiPRN11

Pour les manches, j'ai opté pour une version 3/4. J'ai d'abord voulu partir sur des manches courtes, pour les mois d'été, mais je la trouvais jolie comme ça. J'espère que je ne le regretterait pas, en plein moi d'août ...

Entre le décalquage, la coupe des pièces et l'assemblage, j'ai mis à peu près 4h00.

Verdict

défiPRN4

Déjà largement conquise par le patron, je ne pouvais qu'aimer cette nouvelle version. D'autant plus en utilisant ma matière chouchou. Je trouve qu'elle avantage ma silhouette et m'y sens donc très à l'aise.

Le seul bémol, c'est la couleur noire ... Je ne suis pas habituée à en porter. Le seul vêtement noir que je porte régulièrement est un manteau, que j'associe toujours avec d'autres couleurs. Va falloir que je m'habitue.

défiPRN6

Liloo Looli, que j'ai eu la joie de rencontrer en janvier, m'avais fait remarquer que les pinces poitrine étaient trop hautes. Sur mes deux précédentes versions, ça ne m'avait pas gêné. Mais là, j'ai l'impression de le voir plus, du fait du jersey qui en plus est uni. Mon ourlet du bas gondole légèrement, et ça m'agace aussi un peu.

Mais dans l'ensemble je suis quand même satisfaite.

Le coût

Le patron de la Sigma Dress est un peu cher à l'achat, environ 19 €. En rupture chez Fifi jolipois, je l'ai finalement commandé directement chez Papercut Patterns. Il a mis plus de 3 semaines à arriver ... Un peu long je trouve, mais en cherchant bien sur leur site, les délais étaient précisés. Je ne sais pas vraiment comment compter le coût du patron. Je vais donc diviser par 3, étant donné que c'est la troisième robe cousue avec. Ça nous fait donc 6,33 €.

Le jersey revenait à 9,65 € le mètre, j'en ai utilisé 1,50 m, soit 14,47 €.

Je compte 1,50 € pour le biais et le fil.

Ma robe m'aura donc coûté 22,30 €. Plutôt économiquement rentable !

Pour aller plus loin

Je vous invite à aller découvrir les PRN des autres participantes. Morgane a fait un chouette travail, en créant un blog collectif, où chaque mois nous pourrons publier les photos de notre look.

Un grand merci à Morgane pour cette initiative. J'ai hâte de découvrir les thèmes et de me creuser les méninges pour accessoiriser ma PRN.

défiPRN12

mercredi 28 janvier 2015

# 225 : Améthyste le manteau

Premier billet de l'année, déjà un bon mois sans poster, la faute à l'hiver et ses ciels camaïeux de gris, qui rendent chaque séance photos en intérieur désastreuse. Je choisis donc d'y aller au compte goutte avec des séances en extérieures. Du coup j'accumule à nouveau un retard dans mes publications ...

Aujourd'hui, je vais vous présenter ma victoire de la fin d'année 2014.

améthyste14

 

La genèse

En 2014, après avoir eu l'impression de stagner et de ne pas prendre de risques en couture, rappelez-vous je l'évoquais ici, j'ai finalement fait un grand bon en avant, grâce entre autre à la blouse Carme, qui m'a débloqué.

J'en suis donc venue à me fixer 3 défis couture : la chemise, le pantalon, le manteau.

Ces 3 pièces incarnaient toutes mes craintes en matières de techniques. Jusqu'à présent je me contentais donc de vêtements achetés. Après avoir pris un peu de recul sur la question, j'ai atténué mes craintes, en me rappelant qu'il ne s'agissait que de bouts de tissus, et que l'échec ne serait pas insurmontable. Il y a quand même des choses plus graves dans la vie, que de rater un de ses projets couture !

2 défis sur 3 auront finalement abouti en fin d'année : le pantalon et le manteau. Je n'ai pas encore eu le temps de m'attaquer à la chemise, mais ça ne saurait tarder. Je reviendrai sur le pantalon plus tard.

Si vous suivez, il nous reste donc ??? ... Le manteau ! ;)

J'en ai cousu deux en cette fin d'année : le Yona coat de Named Pattern et l'Améthyste d'Ivanne Soufflet. Je choisis de vous présenter celui-ci en premier.

Le choix du patron

En novembre, en passant par le compte Instagram d'Amélie pas Poulain mais presque, ma curiosité a été éveillée quant au livre d'Ivanne Soufflet, "Grains de couture - Hommes et Femmes". En allant voir son blog de plus près, je suis totalement tombée sous le charme de sa version manteau du patron Améthyste. J'avais déjà repéré la version trench sur la blogosphère, mais sans m'y projeter. Là ce fut le coup de foudre. Il correspondait exactement au style de vêtement que j'affectionne, une coupe simple, mais quand même assez travaillée.

J'ai donc jeté mon dévolu sur ce patron en le modifiant selon les indications données par Ivanne. A la base Améthyste est un modèle ajusté, ce que je ne souhaitais pas pour un manteau, l'intérêt étant de pouvoir porter pulls et gros gilets sans être engoncé.

Le choix du tissu

Un des objectifs de ma visite au salon CSF fin novembre, était de trouver les tissus parfaits pour ce projet. Aidée de mes copines de blogs Marina et Juliette (ainsi que de Chloé, Jessica, et Marion), ça été plutôt facile finalement. J'avais déjà une petite idée en tête : du gris, et des chevrons. Par chance au stand de Tissus Price, j'ai trouvé un tweed qui correspondait à mon cahier des charges.

La doublure a été trouvé sur le stand des Trouvailles d'Amandine. J'ai craqué sur un joli tissu à pois, une popeline il me semble, coloris Deep lake. Plus chère que le tweed, mais d'une bonne qualité et produite en France. Je n'ai donc pas hésité longtemps.

butincsf

Mon butin CSF, pour vous montrer comment j'ai été raisonnable !

 

La réalisation

Ne souhaitant pas me lancer à la va vite dans ce projet, j'ai attendu les vacances de Noël, pour pouvoir y consacrer du temps. Après avoir fait une toile ; une vrai pour une fois, sans finitions, sans détails, juste pour vérifier la taille ; le manteau et sa doublure ont été cousu assez rapidement, environ 3 heures. Jusque là aucune difficulté, toutes les pièces se sont bien emboîtées.

L'assemblage manteau/doublure, c'est également fait sans encombre, jusqu'au moment de réaliser l'ourlet du bas. Les ennuis ont alors commencé ...

Il faut savoir que le patron de base ne prévoit pas de doublure. Toutefois, Ivanne propose dans son livre un cahier technique très complet, et des explications précises pour le cas où l'on veut doubler le modèle. Ayant déjà réalisé le Yona coat un peu plus tôt, je visualisais assez bien cette étape. Je souhaitais d'ailleurs me baser sur cette première expérience pour réaliser l'ourlet du bas. Mais voilà, rien ne s'est passé comme je l'avais prévu.

améthyste13

Une fois la doublure assemblée au manteau, avec une finition au passepoil, le long de la parementure, je me suis trouvée en difficulté. Je n'ai pas tout de suite compris l'erreur que j'avais commise, mais maintenant que c'est plus clair, je peux en parler.

Au moment de décalquer mes pièces, je n'avais pas compris que les poches seraient fermées par l'ourlet. Je ne leur avais donc pas ajouter les mêmes marges de couture dans le bas. D'autre part, je n'avais pas non plus bien réfléchi à la longueur que devait avoir ma doublure et ma parementure, pour utiliser la méthode du Yona Coat. Un coup de ciseau pas réfléchi, n'a pas non plus arrangé les choses ... Il a fallu que je laisse décanter tout ça une bonne nuit, et surtout que je retrouve mon calme intérieur - j'étais alors très fâchée contre moi-même, surtout au vu du travail déjà accompli.

Après une recherche intensive sur la toile, j'ai choisi de suivre le pas à pas réalisé par République du Chiffon pour la veste Michelle. Changement de méthode, cette fois-ci il s'agissait de couper une parementure d'ourlet. J'avais juste de quoi la couper dans mes chutes de tweed, et j'ai ainsi finalement pu terminer mon manteau.

améthyste16

Les coutures des bas de manches/manteau ont été bordé de biais argenté. Comme pour le Yona Coat j'ai prévu un pli d'aisance dans la doublure.

Il m'a fallu encore un peu de temps pour coudre boutons et boutonnières.

Verdict

améthyste12

Je suis totalement conquise par le rendu. J'ai choisi de coudre la version bavolets, bas de manches, passepoil plat, et finition intérieures au passepoil argenté. Tous ces petits détails qui font que le manteau a clairement de la gueule ! Pour le col j'ai opté pour l'option col et pied de col, si c'était à refaire, je ferai comme Ivanne et choisirais le grand col qui remonte dans la nuque.

améthyste4

Je le porte beaucoup les jours où la météo hivernale est plus clémente. J'ai longuement hésité à le tripler. Et finalement j'ai opté pour une complication technique en moins. Je me suis dit que j'en profiterai plus longtemps en demi-saisons. Cette pièce s'accorde très bien avec ma garde-robe : robe, short, jean, jupe ... Il va avec tout !

améthyste9

J'ai choisi la taille 44 (pour mon 40/42), et j'ai donc décintré le dos. J'aime le détail de la fausse patte de bout tonnage sur le bas du dos.

Niveau technique, si j'avais mieux préparer et réfléchis en amont à mon histoire d'ourlet, je n'aurais pas rencontrer de grandes difficultés. Il faut par contre prendre son temps, bien repasser entre chaque étape pour un beau rendu. Toutefois, je pense qu'il faut quand même quelques compétences techniques en couture, je ne conseillerais donc pas ce modèle à quelqu'un qui débute en la matière.

améthyste10

J'ai appris grâce à ce modèle que les empiècements d'épaules s'appelaient bavolets. Comme les poches, ils ont été doublé avec le tissu à pois. Les boutons viennent de la Droguerie.

améthyste8

J'ai copié Ivanne en ne fermant les bas de manches que par un bouton.

Coût

J'aborde pour la première fois sur mon blog la question du coût. Régulièrement quand j'évoque ma passion, on me pose la question de la rentabilité financière "est-ce moins cher de coudre ses vêtements ?".

A vous de juger :

- tweed : 2 m * 8,90 €/m = 17,80 €

- doublure : 1,50 m * 20 €/m = 30 €

- boutons, passepoil, biais, fil à coudre : environ 14 €

- coût du livre : 28,90 €, si je divise par le nombre de modèles 16, je compte 1,80 € le patron.

Ca me donne donc un manteau à 63,60 € auquel il faut ajouter une quinzaine d'heures de travail.

Alors ? Rentable pas rentable ?

améthyste11

Pour aller plus loin

Pour moi la question ne se pose pas en ces termes. Je ne fais pas de la couture dans l'optique d'économiser, mais dans le but de m'accomplir - vous savez la plus haute marche de la pyramide de Maslow. Je couds car c'est ma passion, à ce stade je ne parle même plus de loisir, mais bien de passion.

La couture je l'ai re-découverte il y a bientôt 5 ans. Elle a alors été ma béquille pendant quelques mois difficiles après un accident de la route, duquel je suis sortie indemne physiquement, mais qui a laissé quelques traces psychologiques. A l'époque, commencer à coudre m'a permis de m'occuper, de me vider la tête, de continuer à avancer, et de sortir petit à petit de cet état dépressif dans lequel je me trouvais.

Au cours de ces 5 années, je m'en suis éloignée à plusieurs reprises, plus ou moins longtemps. J'y suis toujours revenue, à chaque fois avec plus de plaisir. A présent, elle fait partie de mon quotidien. J'y consacre beaucoup de mon temps libre. Certaines diront d'ailleurs que je n'arrête jamais ;)

Moi je dirais plutôt que j'ai trouvé mon truc. Je prends le temps. Je travaille la patience. Je persévère en cas de difficultés. Je prends du recul en cas d'échec. Je partage. Je fais de nouvelles connaissances sur les réseaux sociaux et dans la vraie vie. Je noue des liens d'amitié.

Bref que du positif !

 

Je suis consciente que ce post est long, et vous dis bravo si vous êtes arrivés jusque là. J'avais le souhait de montrer que la couture, ça n'est pas juste le temps passé derrière la machine, mais tout un cheminement.

J'avais aussi envie de vous en dire plus sur ma rencontre avec la couture. 

 

A très bientôt, cette fois-ci très vite ...

 

 

Posté par berenice81fr à 18:20 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 21 décembre 2014

# 224 : Gilet Monceau

Cousu en novembre, la veille de ma visite au salon CSF, le gilet Monceau devait compléter ma tenue homemade. Je n'avais pas encore pris le temps de vous le présenter, voilà qui sera chose faite !

giletmonceau2

Le gilet Monceau est un patron proposé par Fanny de Cozy Little World. Le patron comprend deux modèles : un sweat-shirt, et ce gilet. Ça fait un moment qu'il m'avait tapé dans l'oeil, et que j'avais acheté le patron PDF.

giletmonceau4

Le modèle est très simple à réaliser. Il est à coudre en matière extensible. Vous savez que j'aime particulièrement le jersey, ça tombait donc bien. Par contre il faut tout de même utilisé un tissu avec une certaine tenue. 

giletmonceau1

J'ai donc opté pour un jersey matelassé - vous reconnaîtrez le jersey utilisé pour ma troisième jupette. C'est ce qui s'appelle rentabiliser un coupon ;) Ce que je montre sur la photo est une petite étiquette en biais, posée sur le côté. Les boutons sont des pressions Kam. J'aime beaucoup, mais j'ai toujours du mal à les poser pour que les deux parties soit bien en face. Je pense que c'est ce qui m'a pris le plus de temps, pour me rendre compte au final qu'il y a un décalage !!! Heureusement, une fois le gilet fermé, ça ne se voit pas.

giletmonceau3

Pour terminer la parmenture intérieure, j'ai posé un biais tout le long.

Je l'ai déjà beaucoup porté depuis que je l'ai cousu. Un deuxième suivra donc très certainement !

Gilet Monceau, Cozy Little World, en taille 40, jersey matelassé Alice Boulay.

Posté par berenice81fr à 11:52 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,